Face aux stratégies prédatrices des firmes multinationales et à la désindustrialisation, des mouvements de réappropriation collective des actifs industriels émergent. Chez Fralib et Pilpa, la reprise de l’activité par les salariés appuyés par la population et les collectivités locales est exemplaire. Parallèlement à la mise en pratique des principes de l’économie solidaire (organisation basée sur la participation et la démocratie) et à l’ancrage territorial, le « déverrouillage » des contraintes économiques, institutionnelles et organisationnelles constitue un aspect crucial de ces luttes pour « restaurer l’entreprise », et contrer sa transformation en simple centre de coûts au sein des firmes multinationales. La qualification de actifs industriels en tant que biens communs ouvre une perspective nouvelle afin d’assurer leur préservation. 

Vous êtes bien abonné à notre newsletter.