Le texte publié dans « Le vent se lève » par Nicolas Vrignaud, membre du « Manifeste pour l’industrie », peut susciter débat tant les thèses qu’il souhaite défendre sont nombreuses et prêtent à la « dispute ». Ce texte, que son auteur assume à titre personnel, est riche à plus d’un titre. Il met, en particulier, en évidence l’inscription historique du développement industriel dans le contexte du capitalisme. Il soutient l’idée que vouloir promouvoir l’industrie ne signifie pas accepter de continuer de vivre et travailler dans un système qui s’oppose de bien des façons au bonheur humain et à la protection de la nature.

Ce à quoi les travaux de l’Association du Manifeste pour l’industrie aspirent est précisément l’élaboration d’un nouveau modèle de développement au cœur duquel se trouvent des activités industrielles repensées, respectueuses de l’homme et répondant à ses besoins, définies et mises en œuvre de manière démocratique, assurant la nécessaire transition écologique. Cet objectif est celui de tous les membres du Manifeste pour l’industrie, au-delà de leurs différences philosophiques ou politiques.

Vous êtes bien abonné à notre newsletter.